Accueil » Actualités » Logements tremplins pour les jeunes Sapeurs-pompiers et jeunes actifs

Logements tremplins pour les jeunes Sapeurs-pompiers et jeunes actifs

Retour à la liste

DES LOGEMENTS TREMPLINS POUR LES JEUNES SAPEURS-POMPIERS ET JEUNES ACTIFS SUR MIONS

À proximité du centre-ville, du stade de foot, de l’Espace Convergence et de la caserne des sapeurs-pompiers, une résidence est en cours de construction rue des Coquelicots, à l’angle de l’avenue des Tilleuls / rue du 23 août 1944 à Mions.

Cette résidence accueillera 29 logements sociaux dont 18 spécifiquement réservés aux jeunes actifs: des logements de types T1 et T2 entièrement meublés et équipés.
Grâce à une convention tripartite impulsée par la Ville avec pour cosignataires le SDMIS69 (les sapeurs-pompiers) et le promoteur-constructeur Vilogia, 50% de ces logements pour jeunes actifs seront réservés aux sapeurs-pompiers volontaires.
Ils bénéficieront ainsi d’une proximité immédiate de leur centre de secours. Depuis 2015, la municipalité soutient le développement du volontariat chez les sapeurs-pompiers et grâce à cette convention, elle souhaite leur faciliter l’accès au logement.

Un espace de vie commun dans le hall d’accueil de l’immeuble et une placette centrale extérieur favoriseront le lien social entre les résidents dans le but de développer les usages collectifs.
Un composteur et un verger partagé sont ainsi prévus. Les arbres et végétaux, qui proviendront de pépinières locales,s’inscrivent dans la démarche de développement durable mise en œuvre par la ville : des essences autonomes et adaptées au milieu demandant peu d’entretien et qui permettront à la faune locale de se développer. Une surface d’activité a aussi été pensée pour les porteurs de projets motivés pour développer l’économie locale, le dynamisme et l’image de la ville.

La livraison des logements est attendue pour juin 2022.

Une visite de chantier a eu lieu ce mercredi 6 octobre, la convention tripartite a été signée à la caserne des sapeurs-pompiers de Mions, 71 rue Mangetemps.

Retour en images